L'atelier d'écriture de ma commune

nicole
Maître des fans
Messages : 65687
Inscription : 20 déc. 2006 11:10

Re: L'atelier d'écriture de ma commune

Message par nicole »

L'atelier continue, et vendredi dernier, il fallait faire un texte avec les mots : haut, collant, secousse, helvète, enfant, nuage, pondre.

Tout là haut dans les nuages, une cigogne fend les airs.
C'est bientôt Pâques, elle risque d'être en retard ! Elle cherche un endroit favorable, mais les cheminées helvètes ne sont pas si confortables que les alsaciennes. Elle désespère, mais voici que d'une secousse, elle vire brusquement et se laisse tomber sur une plate forme adéquate. Il était temps. En hâte, elle rassemble quelques branchages et pond un gros oeuf multicolore qu'elle se met aussitôt à couver.
Quelques jours plus tard, l'enfant sort de l'oeuf, encore collant d'amidon.
Vite, vite, elle enveloppe le bébé dans un joli tissu volé sur un fil à linge. Il est temps de faire la livraison, elle le déposera dans quelque jardin, au milieu des oeufs, amenés eux par les cloches.
Ces humains ne savent vraiment rien faire par eux-même, ils ont toujours besoin des autres !!!
nicole
Maître des fans
Messages : 65687
Inscription : 20 déc. 2006 11:10

Re: L'atelier d'écriture de ma commune

Message par nicole »

Suite aux bouts de Nouga et Moonz, j'ai proposé ça à l'atelier, ça a plu. Mon texte est un peu n'importe quoi, mais je me suis marrée.

Dans le grand boucan de la bourrasque, Bouli s'arc-boute. Tout s'envole dans le boulingrin: les bouteilles, les boutures de bourrache, les poubelles et les restes de boustifaille. Bouli regrette bein de ne pas avoir de boutons à son boubou, il manque de s'envoler aussi.
Bouli renonce, il rentre dans la boutique, boudeur et déçu. Il n'a pas trouvé le bout qu'il cherchait. C'était un joli bout, bien long. Mais pas un boulon, un boulin c'est autre chose... mais Bouli n'a pas le coeur à rire des boutades. C'est pourtant un boute-en-train d'habitude, mais là il est bourrelé de remords. Il avait bourré le bout dans un truc, et ça avait même été un boulot de dingue, il s'en souvient. Mais voilà, quel bourricot, il ne se souvient pas du tout de quel truc il s'agissait, c'est vrai qu'il était un peu bourré, un vrai boulet.
Perdu le bout, et Bouli est au bout de sa vie, comme disent les boutonneux ados bedonnants de maintenant.
Il a beau bousculer sa mémoire, il a perdu sa boussole, c'est le bouquet !
Répondre