Hikkikomori (Texte de Moonz)

Venez poster vos slams ici.
nicole
Maître des fans
Messages : 65834
Inscription : 20 déc. 2006 11:10

Hikkikomori (Texte de Moonz)

Message par nicole »

Olivier Gatin



Hikkikomori

Plus je regarde dedans plus j'me dis
incorruptible est la rue
Mais nan les flics qui tournent
ralentissent puisqu'ils m'ont vu
M'attendent au tournant alors on prend son temps
On sirote la 9ieme de Beethoven
des enfants avec des armes de grands
Ou je sais plus pourquoi
je suis devenu une hantise des gens
Soir de votre hote un autre encore
qui rêve dans la crasse de paradis blanc
tu sais je l'ai reconnu parmi la foule de Pigalle
Tissé sur la toile avec mes amygdales
Des connexions slamicales
j'aurais vendu selon eux mon âme au diable
Parce que l'amour ne lésine pas
Comme cette fois où la vie prend un tournant
En serrant une main amie
Je ne sais plus pourquoi je pense encore à elle
dans le cauchemar dans mes rêves
Serre moi encore comme la première fois
Dis leur que je ne rêve pas que tout ça à un sens
Si seul dans le froid je reste là
Comme si j'étais le seul qu'avait rien compris tout perdu
Tu n'as jamais levé la voix pour leur dire
Que je ne suis pas un menteur qui ne sait pas mentir

Ils m'ont tout pris et même mon rêve de hikikomori
Que si je fais rien ça ne changera pas le monde
Parce que le monde hurle dans ma tête
Un cri qui me rend fou
Est-ce un mal si grand de s'inquiéter du monde
Même si je suis rien - rien pour toi
bavard ce soir je plonge sur le soleil encore ici
Pour coucher ma peine bien réelle
alors que toutes leurs haines sont des fantasmes
Je ne vois que des pleurs et des choses tristes
que faire avec
On parle de tout de rien
Des parties interminables
De donjons et dragons
et cette Virginie et cette Béatitude
Comment on rêvait l'amour à nous
des jours de franginité
Mais tu n'aimes que toi - selon eux
moi pour faire luire la lune - tant bien que mal
Elle transpire cette feuille sans futur
Sans fuir sans doutes je souhaite
Revenir de cette intimité
qui me colle à la peau
Etre une superstar et foutre tout en l'air

Dans ce spectacle technicolor
des heures de gris et des morts
Des morts par un par deux par milliers
des enfants brulent
Des familles entière hurlent
Que je suis qu'un monstre
Pourtant qui se résout qui renonce
J'ai arraché ma vie à la pierre ponce
Mais même nu écorché
Tu ne veux rien d'autre que me voir souffrir
Comme si je n'avais rien fait rien vu
et que je blesse plus que je ne la dresse
Cette révolte parce que je vois comme Itess
En beaucoup plus grand cette révolution
que tout ces gens l'imaginent
Ne fait pas semblant d'agir
Montre leurs que je suis ce qu'ils disent
Ou que tout le monde se trompe sur moi
Que j'ai fait qu'aimer un rêve de hikikomori
nouga
Maître des fans
Messages : 40887
Inscription : 24 mai 2009 20:24

Re: Hikkikomori (Texte de Moonz)

Message par nouga »

Montre leurs que je suis ce qu'ils disent
Ou que tout le monde se trompe sur moi
Que j'ai fait qu'aimer un rêve de hikikomori

effectivement qu'un rêve car c'est un enfermement qui amène a des psychoses sévères
mais c'est vrai également que c'est une façon de rejeter et fuir un système corrompu

bon texte ami
"les états dâmes sont des lapsus incertains"
Avatar de l’utilisateur
ITESS
Maître des fans
Messages : 35914
Inscription : 07 juil. 2011 22:41

Re: Hikkikomori (Texte de Moonz)

Message par ITESS »

Super bon texte.
L'enferment rend fou.
Et en même temps, dans une époque comme la notre, seuls les fous peuvent prétendre à la liberté.
Tantôt Roots...
Tantôt Street...
Toujours Massif
Répondre